COVID-19

Conditions météorologiques : la Seine-Maritime placée en vigilance ROUGE Canicule

Vendredi 7 août, 16 h : Météo France a placé la Seine-Maritime en vigilance ROUGE pour un épisode de canicule en cours et qui perdurera plusieurs jours. Elle s’accompagne d’une vigilance JAUNE pour des épisodes orageux attendus vendredi en fin de journée.

> Voir l'article

Covid-19 : Stratégie locale de déconfinement

 
 
Covid-19 : Stratégie locale de déconfinement

Une nouvelle étape du déconfinement s’est ouverte depuis le 10 juillet.

Depuis le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos.

L’épidémie marque le pas, ce qui permet la poursuite du déconfinement : certaines mesures ont pris effet au 22 juin, d’autres au 10 juillet, d’autres encore enfin feront l’objet d’évaluations en cours d’été ou au début du mois de septembre.
Cependant la maladie, nouvelle et très contagieuse, reste présente sur l’ensemble du territoire. Il convient donc, notamment pour les plus fragiles, de rester vigilant et d’appliquer strictement les gestes barrière.

Le virus est encore présent à des degrés divers sur le territoire, mais sa circulation est désormais limitée en Seine-Maritime qui est classée vert.

Consulter les modalités du déconfinement en Seine-Maritime


Retrouvez les points de situation sanitaire en Normandie sur le site de l'ARS

Dossier de presse : Le déconfinement en Normandie

SITE DU GOUVERNEMENT

                                                 INFORMATIONS PAR THÉMATIQUE

Informations Économie Éducation Masques et Tests Culture et Loisirs
         
Documents Dispositifs et informations
pour les plus démunis
Dispositifs et informations
pour les plus fragiles
Handicap Lutte contre les violences
conjugales et intrafamiliales

  


                              Stratégie locale de déconfinement

Le confinement national a été mis en place le 17 mars dernier afin de lutter efficacement contre l’épidémie de COVID-19. L’épidémie connaît un reflux, le déconfinement s'opère par phase depuis le 11 mai dernier.

Le déconfinement marque la reprise de l’ensemble des activités, qui sont de nouveau possibles : cinéma, cafés et restaurants, parcs et jardins, musées, monuments et zoos…, sont désormais ouverts.

Le virus est cependant encore présent, il est donc nécessaire de continuer de respecter les gestes barrières et la distanciation physique.

                                         Le département de la Seine-Maritime est classé vert.

                                 Une nouvelle étape du déconfinement a débuté le 10 juillet.

Connaître toutes les modalités du déconfinement

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Depuis le 20 juillet, afin de limiter les risques d'une reprise de l'épidémie, le port du masque grand public est rendu obligatoire dans tous les lieux clos, en complément des gestes barrières.

Téléchargez l'affiche "Ici, le port du masque est obligatoire"

Depuis le 22 juin 2020

Est de nouveau autorisé :

  • L’ouverture des cinémas, des centres de vacances, des casinos et salles de jeux, dans le respect de règles sanitaires strictes.
  • La reprise des activités de sports collectifs, avec des mesures de prévention adaptées aux différentes catégories d’activités concernées.
  • Les sports de combat resteront cependant interdits. Leur situation sera revue avant la rentrée de septembre.

Les mesures essentielles des protocoles sanitaires restent en vigueur :

  • Respect des gestes barrières.
  • Port du masque obligatoire pour les personnes de plus de 11 ans dans la plupart des établissements recevant du public et dans les transports en communs.
  • Distanciation physique dans les cafés, les restaurants, les établissements recevant du public, ainsi que, dans toute la mesure du possible, dans les transports et à l’école.

Depuis le 10 juillet, qui a marqué la fin de l’état d’urgence sanitaire sur le territoire métropolitain :

  • Les croisières fluviales sont de nouveau autorisées ; en coordination avec nos partenaires européens, il peut être décidé de reprendre les croisières en mer entre les ports européens, pour les navires dont la capacité ne dépasse pas une limite fixée par arrêté ministériel ;
  • Les stades et hippodromes sont ouverts au public, avec une jauge maximale de 5 000 personnes. Comme pour les salles de spectacle, les activités rassemblant plus de 1 500 personnes doivent donner lieu à déclaration, afin que puissent être garanties le respect des précautions nécessaires ;
  • La jauge maximale de 5 000 personnes pour les grands évènements, les stades et les salles de spectacle est en principe en vigueur jusqu’au 1er septembre. Un nouvel examen de la situation épidémiologique nationale sera réalisé pour décider si un assouplissement est possible pour la deuxième partie du mois d’août.

SANTÉ :

Depuis le 2 juin vous pouvez :

Si vous êtes une personne à risque :

  • bénéficier d’une consultation “bilan et vigilance” prise en charge par la sécurité sociale à 100% ;
  • continuer à bénéficier du dispositif d’activité partielle, si le télétravail est impossible et pour préserver votre santé

Renforcement des capacités sanitaires et informations complémentaires :

En savoir plus sur : Site internet de l'ARS

SCOLARITÉ :

Pour plus d’information : site internet du Rectorat

TRAVAIL :

S’agissant des conditions de travail en entreprise, le ministère du Travail et le ministère des Solidarités et de la Santé ont actualisé le protocole national  :

  • le télétravail n’est plus la norme mais il reste une solution à privilégier dans le cadre d’un retour progressif à une activité présentielle, y compris alternée, sauf pour les personnes fragiles. Par ailleurs, les travailleurs à risque de forme grave et les personnes partageant le domicile de personnes à risque de forme grave qui ne peuvent pas télé-travailler peuvent consulter leur médecin traitant ou leur médecin du travail pour se voir établir une déclaration d’interruption de travail [certificat d’isolement].

COMMERCES :

Depuis le 2 juin vous pouvez :

  • vous rendre dans les bars, cafés et restaurants, à condition de respecter les règles sanitaires suivantes :
    • port du masque obligatoire pour tout déplacement au sein de l’établissement (entrée, sortie, installation à table, paiement, toilettes) ;
    • réduction au maximum des déplacements dans l’établissement ;
    • pas de station debout : seules les places assises sont possibles ;
    • distance minimale de 1 mètre entre chaque table (sauf en cas de présence d’une paroi de séparation) ;
    • distance minimale de 1 mètre entre client et serveur (sauf dans le cas où est installé une paroi de séparation) ;
    • respect du sens de circulation établi pour éviter que les gens ne se croisent ;
    • 10 personnes maximum par table ;
  • vous rendre dans les centres commerciaux. Le port du masque y est recommandé lorsque les mesures de distanciation ne peuvent être garanties, et un commerçant peut vous imposer le port du masque.

TRANSPORTS ET DÉPLACEMENTS :

Depuis le 2 juin vous pouvez :

  • vous déplacer librement sur l’ensemble du territoire métropolitain : la restriction des 100 km ne s’applique plus ;
  • emprunter un véhicule partagé (taxis, VTC, covoiturage) avec d’autres passagers (sont autorisés 2 passagers par rangée de siège).
     

Depuis le 2 juin, vous ne pouvez  toujours pas :

  • effectuer de déplacement entre la métropole et les territoires d’outre-mer - sauf attestation justifiant un motif impérieux familial ou professionnel ;

Depuis le 15 juin, vous pouvez :

  • de nouveau vous déplacer entre les pays européens ;   

À partir du 1er juillet, vous pourrez vous rendre dans les États hors d’Europe où l’épidémie sera maîtrisée ;


Attestations de déplacement international et à l'Outre-mer

Dans le contexte de la mise en œuvre de l'état d'urgence sanitaire en France, des restrictions d'accès à la France métropolitaine et aux collectivités d'Outre-mer ont été mises en place. Tout voyageur est tenu, à compter du 8 avril 2020, 0h00, de compléter et d'avoir sur soi l'attestation correspondant à sa situation :

  • pour un déplacement dérogatoire de la France métropolitaine vers l'Outre-mer
  • pour une voyage international depuis l'étranger vers la France métropolitaine
  • pour un voyage international depuis l'étranger vers une collectivité d'Outre-mer.

Le document devra être présenté aux transporteurs avant l'embarquement ainsi que lors des contrôles d'arrivée.

Déplacement de la France métropolitaine vers l’Outre-mer | Voyage international depuis l’étranger vers la France métropolitaine | Voyage international depuis l’étranger vers une collectivité d’Outre-mer

Versions en anglais sur le site du ministère de l'Intérieur

12 juin 2020

Communiqué de presse

Étant donné l’évolution favorable de la situation sanitaire en France et en Europe et conformément aux recommandations de la Commission européenne présentées hier, la France lèvera le 15 juin au matin (0h00) l’ensemble des restrictions de circulation à ses frontières intérieures européennes (terrestres, aériennes et maritimes) mises en place pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

A compter du 15 juin, les personnes en provenance de pays de l’espace européen (États membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican) pourront donc entrer sur le territoire français sans restrictions liées à la lutte contre le COVID-19, comme c’était le cas avant le 18 mars 2020. Ces voyageurs ne seront notamment plus tenus de se munir d’une attestation de déplacement international dérogatoire pour entrer sur le territoire français. Pour mémoire, les personnes en provenance de l’espace européen sont par ailleurs dispensées de quatorzaine à leur arrivée en France.

Par réciprocité, des restrictions continueront toutefois de s’appliquer aux frontières avec l’Espagne et avec le Royaume-Uni.


Décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire et dans ceux où il a été prorogé

Décret n° 2020-724 du 14 juin 2020 modifiant le décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

Décret n° 2020-663 du 31 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

Décret n° 2020-645 du 28 mai 2020 complétant le décret n° 2020-548 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

Loi du 11 mai 2020 prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions

Décret n° 2020-548 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

Déclaration de M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre , en introduction ainsi qu’en conclusion de la conférence de presse
relative à la stratégie de déconfinement progressif- Le Premier Ministre, M. Édouard Philippe - le 28 avril 2020 à l'Assemblée nationale - Protéger - Tester - Isoler



Communication du 03 avril 2020

Loi d'urgence du 23 mars 2020 consolidée au 29 avril pour faire face à l'épidémie de Covid-19

Arrêté du 23 mars 2020 consolidé au 29 avril prescrivant les mesures d’organisation et de fonctionnement du système de santé pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

Décret du 23 mars 2020 consolidé au 29 avril prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l'état d’urgence sanitaire


 

 

Téléchargez l'affiche au format A4


J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU-Centre 15.