Actualités

 

Actualités

À moto, le plus grand danger, c’est de penser qu’il n’y en a pas.

À moto, le plus grand danger, c’est de penser qu’il n’y en a pas.

29/03/2016

Les conducteurs de deux-roues motorisés représentent près de la moitié des blessés graves et un quart des décès. La majorité des accidents à moto se produit lorsque le motard se sent en confiance, de jour, par beau temps et en rase campagne.