Dispositif Adultes relais

 

Le dispositif vise la mise en place d’actions de médiation sociale dans les QPV afin d’améliorer les rapports sociaux entre les habitants au moyen d’une aide financière versée par l’Etat à l’employeur une fois le recrutement établi et à la date de début du contrat de travail.

Les postes d’adulte relai sont des contrats aidés financés par l’état, en l’occurrence pour ce dispositif, ils sont financés par les crédits politique de la ville.

Peuvent être candidat au poste d’adulte relai, les personnes :

  • âgées de 26 ans au moins,
  • demandeur d’emploi, bénéficiant d’un contrat « parcours emploi compétences» ou sans emploi
  • résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville.

La rémunération des adultes relais ne peut être inférieure au SMIC sur la base d’un temps plein de 35 heures. L’aide de l’état s’élève par an et par poste à 20 071€. Elle est versée à l’employeur par l’Agence de Service et de Paiement (ASP).

Peuvent être employeurs d’un adulte relai :

  • les collectivités territoriales,
  • les associations,
  • les bailleurs sociaux,
  • Les établissements publics locaux d'enseignement,
  • Les établissements publics de santé.

La création d’un poste d’adulte-relais fait l’objet d’une convention préalable entre l’employeur et l’État (Préfet). Elle est conclue pour une période de 3 ans, renouvelable.

En Seine-Maritime

Le département est doté de 134 postes d’adultes relais (258 au niveau régional). La gestion du dispositif est assurée par le service politique de la ville de la DDETS.

Les conventions sont accordées après avis des délégués du Préfet qui participent également au recrutement des adultes relais aux cotés des employeurs.

> Fiche de présentation_Dispositif AR_Mai 2022 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,57 Mb

> Communication_dossier_candidature_employeur_Mai 2022 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,26 Mb