Plan national de relance et de résilience

 

Le plan national de relance et de résilience (PNRR) est la partie du plan France Relance pour laquelle la France sollicite un financement européen à hauteur de 40 milliards d’euros. La bonne mise en œuvre du PNRR, se concrétisant par l’atteinte d’un ensemble d’engagements prédéfinis, permettra le remboursement des dépenses nationales engagées à cet effet.

Le PNRR s’inscrit plus globalement, au niveau européen, dans le plan de relance NextGenerationEU et « la facilité pour la reprise et la résilience  » qui en découle. Les 27 États membres de l’Union européenne se sont accordés, lors du Conseil européen de juillet 2020, sur un plan de relance historique de 750 milliards d’euros, NextGenerationEU, financé par un endettement commun. Il inclut en particulier le plan de « Facilité pour la reprise et la résilience » qui doit soutenir, les efforts de relance des États membres, en ciblant notamment les plus durement touchés par la crise sanitaire de Covid-19. Il doit aussi favoriser un investissement massif dans la transition écologique et numérique.

Pour aller plus loin : L’Union européenne valide le plan national de relance et de résilience de la France

Trois grandes priorités : écologie, compétitivité et cohésion

Au même titre que le plan France Relance, le PNRR s’articule autour de trois priorités d’investissements : la transition écologique, la compétitivité et la cohésion sociale et territoriale. Dans le détail, le PNRR finance les actions suivantes :

  • Écologie
    • rénovation énergétique (5,8 milliards d’euros) ;
    • écologie et biodiversité (2,1 milliards d’euros) ;
    • infrastructures et mobilités vertes (7 milliards d’euros) ;
    • énergie et technologies vertes (5,3 milliards d’euros).
  • Compétitivité
    • financement des entreprises (0,3 milliard d’euros) ;
    • souveraineté technologique et résilience (3,2 milliards d’euros) ;
    • mise à niveau numérique de l’état, des territoires et entreprises ; cultures (2,1 milliards d’euros).
  • Cohésion
    • sauvegarde de l’emploi, jeunes, handicap, formation professionnelle (7,5 milliards d’euros) ;
    • recherche, Ségur de la santé, dépendance, cohésion territoriale (7,7 milliards d’euros).

Un versement des fonds jusqu’en 2026

A plus long terme, et jusqu’en 2026, les fonds du plan de relance européen NextGenerationEU seront versés en fonction de la concrétisation des mesures incluses dans le PNRR, avec pour objectifs de renforcer le tissu économique du pays dans le temps et de bâtir la France de 2030.

La France est résolument engagée pour la relance de son économie et dans la poursuite de la mise en œuvre d’un agenda ambitieux de réformes. La mise en œuvre du Plan contribuera activement au dynamisme de la France et de l’Union Européenne.

Charte graphique France Relance