Actualités

Été 2021 | L’État au côté des habitants dans les quartiers prioritaires de la ville

 
 
Été 2021 | L’État au côté des habitants dans les quartiers prioritaires de la ville

Chaque été, un enfant sur quatre ne part pas en vacances. En 2020, la crise sanitaire a mis davantage en exergue les difficultés rencontrées par les enfants et les jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Afin de proposer des animations ludiques et récréatives au coeur des quartiers et pour tous les habitants, l'État soutient de nombreux dispositifs propices aux échanges interquartiers et intergénérationnels, dans le cadre des contrats de ville ou de dispositifs dédiés, tels que "quartiers d'été".

Les contrats de ville

Cinq agglomérations du département de Seine-maritime déploient des contrats de ville : la Métropole Rouen Normandie, la Communauté Urbaine du Havre Seine Métropole, la Communaute d'Agglomération de la Région Dieppoise, la Communauté d'Agglomération Fécamp Caux Littoral, la commune de Barentin.

Ces contrats de ville déclinent un programme d'actions dans les domaines de la cohésion sociale, du soutien à l'économie et l'emploi, du cadre de vie et du renouvellement urbain, en faveur des quartiers prioritaires de la ville, représentant plus de 100 000 habitants dans le département.

Ce programme d'actions est co-construit entre l'Etat et les collectivités locales, en lien étroit avec les acteurs associatifs. Pour 2021, l'Etat mobilise plus de 4 millions d'euros dans le cadre de ces contrats de ville.

Le dispositif "Quartier d'été" 

Le plan Quartiers d’été a pour ambition d’amener, en pied d’immeubles au sein des quartiers ou en dehors, les moyens de se divertir, de s’ouvrir à d’autres horizons, d’autres cultures, de partager des savoirs, de pratiquer une activité sportive ou culturelle.

En Seine-Maritime, à la suite de l’appel à projets diffusé en juin 2021 auprès des collectivités locales, du secteur associatif, des bailleurs sociaux et des entreprises de l’économie sociale et solidaire, les porteurs de projet œuvrant tout au long de l’année au bénéfice des habitants ont été nombreux à répondre.

Ainsi, dans le département, ce sont 64 projets portés par 52 associations et 8 communes qui ont bénéficié du soutien financier (plus de 500 000€) de l’État au titre des crédits politique de la ville.

Au total, sur l’ensemble du département, près de 16 000 habitants des quartiers prioritaires pourront profiter d’une période estivale riche en activités, sorties et événements qui seront autant de souvenirs à partager et générateurs de liens sociaux renforcés.

Le 30 juillet, Vincent Naturel, sous-préfet chargé de la politique de la ville s'est rendu au Havre, afin de visiter deux associations impliquées et soutenues dans le cadre de ces dispositifs :

  • L'Association le Havre des familles qui accueille et accompagne des familles du Havre et de son agglomération dans un espace chaleureux et apaisant. Pendant l'été, parents et enfants peuvent s'y rencontrer pour des moments d'échanges et de convivialité autour d'animations variées et de sorties extérieures. Tout au long de l'année, l'association mène des actions de soutien à la parentalité et notamment d'accompagnement enfants - parents afin de favoriser la réussite scolaire et le bien-être de l'enfant à l'école. Ces actions sont cofinancées par l'État dans le cadre du contrat de ville de la Communauté Urbaine du Havre Seine Métropole.
vue1
vue2

 -

  • L'association Budokan qui mêle activité judo et danse dans le cadre de l'action "respirer, s'amuser et découvrir". L’objectif de ce programme est de proposer au cœur des quartiers et pour tous les habitants quelque soit leur âge, des moments ludiques et récréatifs par le biais d’activités sportives, culturelles et de loisirs. Ce projet bénéficie de financement dans le cadre du programme " Quartiers d'été " .
vue3
vue4