Actualités

COVID19 | Point de situation dans le département de la Seine-Maritime

 
 
COVID19 | Point de situation dans le département de la Seine-Maritime

Du 3 mai au 30 juin, le déconfinement se déroule en quatre étapes progressives conditionnées à la situation sanitaire dans chaque département.

 Le couvre-feu est par ailleurs toujours en vigueur de 19h00 à 06h00.

 

Vous pouvez télécharger vos attestations pour les déplacements après 19h depuis le site du Gouvernement  ou sur l'application #TousAntiCovid

 Toutes les informations sont à retrouver sur le site du Gouvernement  ou en appelant le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24/24h).

Si vous avez des difficultés pour entendre ou parler par téléphone en raison d’un handicap, vous pouvez vous rendre sur l'espace de contact ouvert dédié aux personnes sourdes, malentendantes ou aveugles .

L'application TousAntiCovid est disponible au téléchargement sur :

- Apple Store : https://apps.apple.com/app/id1511279125

- Google Play : https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.gouv.android.stopcovid

Informations sur les mesures nationales

Les étapes progressives du déconfinement :

Première étape : 3 mai 2021
Fin des attestations de journée et des restrictions de déplacement.
 

Deuxième étape : 19 mai 2021
Couvre-feu repoussé à 21h et réouverture des commerces, terrasses, musées, salles de cinémas et théâtres avec des jauges limitées. 
 

Troisième étape : 9 juin 2021
Couvre-feu à 23h et réouverture des cafés et restaurants en intérieur et des salles de sport.
Assouplissement du télétravail, en concertation avec les partenaires sociaux au niveau des entreprises.
 

Quatrième étape : 30 juin 2021
Fin du couvre-feu.

Ces mesures nationales pourront être tempérées par des « freins d’urgence » dans les territoires où le virus circule trop :

  • taux d’incidence supérieur à 400 infections pour 100 000 habitants ;
  • augmentation brutale du taux ;
  • risque de saturation des services de réanimation.

L’ensemble de ces mesures seront précisées dans le cadre d’une « grande phase de concertation » (parlementaires, partenaires sociaux, professionnels des secteurs et élus des territoires) sur l’agenda et les protocoles de réouverture.
Ce travail donnera lieu à une présentation en détail par le Premier ministre au cours de la semaine du 10 mai 2021.

-

  • Sorties et déplacements

Entre 19h et 6h, partout sur le territoire, obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu lors des déplacements suivants :

  • déplacements professionnels ;
  • déplacements pour des consultations, examens, actes de prévention (dont vaccination) et soins ne pouvant être assurés à distance ou pour l’achat de produits de santé ;
  • déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires, ou pour la garde d’enfants ;
  • déplacements de personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;
  • déplacement de transit vers les gares et aéroports, pour des déplacements correspondant à ces motifs impérieux ;
  • déplacements brefs dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie pendant les horaires de couvre-feu.

Les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits de 19h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Quant aux établissements autorisés à ouvrir, ils ne peuvent accueillir de public après 19h00.

-

  • Commerces et établissements recevant du public (ERP)

Seuls les commerces vendant des biens et des services de première nécessité sont autorisés à ouvrir – dont les librairies, les disquaires, les magasins de bricolage, de plantes et de fleurs, les coiffeurs, les cordonniers, les chocolatiers, les concessions automobiles, les visites de biens immobiliers – afin de réduire les contacts dans les lieux clos.

Les commerces qui génèrent des brassages de population importants et présentent ainsi un risque de circulation accrue du virus sont fermés sur l’ensemble du territoire. Ainsi, sont ainsi concernés par la fermeture :

  • les commerces non alimentaires de plus de 10 000 m² de surface commerciale utile ;
  • les commerces non alimentaires des centres commerciaux et galeries marchandes d’une surface commerciale utile supérieure à 10 000 m².

      - Marchés : Seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d'espèces fruitières ou légumières sont autorisés dans les marchés ouverts ou couverts.

-

  •  Éducation

Dès lundi 3 mai 2021 :

  • Enseignement hybride pour les lycéens avec mise en place de demi-jauges à l’échelle de chaque lycée.
  • Retour en classe pour les collégiens et mise en place de l’enseignement hybride pour les classes de 4ème et 3ème des collèges situés dans les départements les plus impactés par l’épidémie. La Seine-Maritime n'est pas concernée par cette dernière mesure.

Plus d'informations sur le site du ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports

 
Concernant l'enseignement supérieur : Des auto-tests seront diffusés dans les universités.

S'agissant de la tenue des examens :

  • les épreuves sont maintenues pour le brevet et le baccalauréat. Pour les élèves de BTS et des Cours préparatoires aux grandes écoles (CPGE) en lycée, la reprise des cours se fait dans les mêmes conditions que les lycéens. 
  • CPGE : les concours ont lieu en présentiel
  • session de rattrapage possible pour les élèves de BTS
  • les examens et partiels auront lieu en présentiel en mai et en juin. Les concours sont maintenus sans changement.

-

  • Activités culturelles

Toutes les activités, tous les établissements, tous les équipements qui sont aujourd’hui fermés, le resteront encore au cours des prochaines semaines. C’est le cas des cinémas, des théâtres, des salles de spectacle, des équipements sportifs ou de loisirs. C’est également le cas pour les bars et les restaurants.

Lors de son allocution du 31 mars, le Président de la République Emmanuel Macron a évoqué une réouverture progressive de ces lieux, et selon un protocole sanitaire strict, à partir de la mi-mai.

-

  •   Lieux de culte

Les offices dans les lieux de culte sont autorisés, les fidèles doivent respecter une règle d’un siège sur trois et d’une rangée sur deux pour y assister.

-

  • Travail

Le télétravail doit être systématisé partout où il est possible, à raison de quatre jours minimum par semaine.
Dans le cadre du renforcement des mesures sanitaires, le protocole national en entreprise est mis à jour :

  • en demandant aux employeurs de définir des plans d'action pour réduire au maximum le temps de présence sur site des salariés qui peuvent télétravailler ;
  • en mettant en place, dans la mesure du possible, des paniers repas à emporter et à consommer sur le poste de travail pour tout ou partie des salariés ;
  • en déjeunant seul, en laissant une place vide en face de soi, et en respectant strictement la règle de distanciation de 2 mètres entre chaque personne ;
  • en adaptant systématiquement les plages horaires d'ouverture pour la restauration collective afin de limiter au maximum le nombre de personnes présentes sur place au même moment ;
  • en limitant autant que possible les situations de covoiturage et, si cela est indispensable, en respectant les mesures barrières, notamment le port du masque ;
  • en rappelant à leurs salariés les règles applicables quant à l’isolement des cas contacts et symptomatiques ainsi que la possibilité de se déclarer sur declareameli.fr dès l’apparition des symptômes, pour bénéficier d’un arrêt de travail. https://declare.ameli.fr/

  

Informations sur les déplacements à l’étranger : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/je-pars-a-l-etranger/

 


Décret n° 2021-541 du 1er mai 2021 modifiant le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

Décret n° 2021-384 du 2 avril 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

 

CORONAVIRUS_BANDEAU_MAIL_CMJN_v6_20janv2021

  


Mesures complémentaires applicables dans le département de la Seine-Maritime

  
fleche rouge
Port du masque

Le port du masque est obligatoire dans toutes les communes du département de la Seine-Maritime pour toutes les personnes de onze ans et plus, sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public. Cette obligation s’applique dans les zones urbanisées des communes comprises entre les panneaux de signalisation routière signifiant les entrées et sorties d’agglomération à l’exception :

  • des espaces publics des bois, forêts, prairies, chemins ruraux et forestiers ;
  • des plages à partir de la zone de galets jusqu’à l’estran
  • des hameaux et lieux-dits identifiés par des panneaux.

L’obligation de port du masque ne s’applique pas aux personnes suivantes :

  • les personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette situation et qui mettent en œuvre par ailleurs les autres mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus ;
  • les personnes pratiquant une activité physique (vélo, course à pied, trottinette, etc.), qui devront néanmoins détenir un masque qu’elles devront porter dès la fin ou l’interruption de l’activité physique ;
  • les conducteurs de véhicules à deux roues motorisées ayant obligation de porter un casque ; ces personnes sont toutefois tenues de détenir un masque qui doit être porté dès la fin ou l’interruption de leur activité
  • Cette obligation ne s'applique pas aux activités à caractère strictement professionnel qui s'exercent sur la voie publique dans les conditions prévues par les protocoles sanitaires professionnels en vigueur.

Le port du masque reste obligatoire dans tous les établissements recevant du public et dans les services de transport.

 

fleche rouge

Vide-greniers, brocantes et foires à tout sont interdits dans toutes les communes du département

 

fleche rouge

Vente et consommation de boissons alcooliques : Dans toutes les communes du département de la Seine-Maritime, la livraison de boissons alcooliques est interdite tous les jours de la semaine entre 19 heures et 6 heures du matin. La consommation de boissons alcooliques sur la voie publique et dans les espaces publics est interdite à toute heure.

fleche rouge

  La vente en livraison est interdite entre 22h et 6h dans tout le département.

fleche rouge

  La diffusion de musique amplifiée est interdite sur la voie publique et dans les espaces publics dans toutes les communes du département.

Arrêté du 3 mai 2021 prescrivant des mesures générales pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 dans le département de la Seine-Maritime

fleche rouge

Professionnels du transport routier

La restauration leur est autorisée dans certains établissements de la Seine-Maritime.

Arrêté préfectoral du 26 janvier 2021 portant actualisation de la liste des restaurants relais routiers autorisés à ouvrir dans le département de la Seine-Maritime.


Activités maritimes le long du littoral de la Manche, afin de faire face à l’épidémie de Covid19

Mesures sanitaires réglementant temporairement les activités maritimes le long du littoral de la Manche et de la mer du Nord afin de faire face à l'épidémie de Covid-19. Consulter l'arrêté de la

préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord


 

fleche rouge

En complément, retrouvez ci-dessous quelques liens utiles :

Formulaire de déclaration de manifestation sur la voie publique

Toutes les informations officielles sur la Covid-19 et la situation en France sur www.gouvernement.fr/info-coronavirus .

Un numéro vert est à votre disposition pour répondre à vos questions 7j/7, 24h/24 : 0 800 130 000 (Attention, cette plateforme téléphonique n'est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux.)

Si vous avez des difficultés pour entendre ou parler par téléphone en raison d’un handicap, vous pouvez vous rendre sur l'espace de contact ouvert dédié aux personnes sourdes, malentendantes ou aveugles.

Numéros d’urgence et d’écoute :

En cas de danger immédiat : 17
Violences sur les enfants : 119 (ou sur le site internet allo119.gouv.fr )
Violences conjugales : 3919 (ou sur le site internet arretonslesviolences.gouv.fr )
 

Qui appeler depuis l'étranger ?

L’Ambassade et consulat de votre lieu de résidence est à votre disposition pour répondre à l’ensemble de vos questions.
Par ailleurs, le ministère des Affaires étrangères met à jour régulièrement son site de conseils aux voyageurs.


Avis sanitaire de l'ARS

Avis sanitaire de l'ARS