Informations et recommandations sanitaires

Informations et recommandations sanitaires

 
 

6 août 2020

Protection des personnes fragiles

Même en vacances, même en été, le virus circule toujours activement. Nous sommes donc toutes et tous concernés.

Certaines personnes sont plus à risque de développer une forme grave de la maladie.

  •  9 personnes sur 10 qui décèdent de la COVID-19 ont plus de 65 ans.
  •  Le risque est plus important lorsqu’on est atteint d’une maladie chronique (maladies cardiaques et vasculaires, diabète non équilibré, dialyse, cancer, obésité).

 
La priorité : protéger nos proches et notamment les plus âgés et les plus fragiles.

Nous pouvons tous être porteur du virus, même sans aucun symptôme ou simplement un léger rhume, il est donc indispensable de respecter tous les gestes barrières.

  •  Lavez-vous très régulièrement les mains, saluez-vous sans se serrer la main, évitez les embrassades
  •  Si vous rendez visite à une personne à risque, fragile ou âgée, portez un masque et respectez la distance minimum d’1 mètre.

INFORMATIONS UTILES : Pour en savoir plus sur l’épidémie de COVID-19 …

En France : Santé publique France et Ministère des Solidarités et de la Santé

A l’international : OMS et ECDC

Un numéro vert 0 800 130 000 (appel gratuit avec service de soutien psychologique gratuit) 7j/7

Toutes les informations utiles sur : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

  

Stratégie de déconfinement progressif

18 juin 2020

Communiqué de presse - Covid-19 : Une campagne de dépistage gratuit à Petit-Quevilly et à Saint-Étienne-du-Rouvray

Communiqué de presse - Covid-19 : point de situation en Normandie

16 juin 2020

Communiqué de l'Agence régionale de santé et du préfet de la région Normandie, préfet de la Seine-Maritime : COVID-19 : un suivi renforcé dans le sud de l’agglomération rouennaise

6 mai 2020

Communiqué du Ministère de l'agriculture - Les vétérinaires autorisés à utiliser la télémédecine dans l'exercice de leur métier

 


Informations et recommandations sanitaires

30 avril 2020

Communiqué - Continuité des soins en Normandie

21 avril 2020

Lettre de Olivier Véran , Ministre de la Santé aux professionnels chirurgiens-dentistes.


18 avril 2020

Communiqué  -Depuis le début de la crise sanitaire, les agents de la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) mènent des contrôles pour vérifier le respect de l'encadrement des prix des gels hydroalcooliques.

> 2020 04 18 controle gel hydro - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,24 Mb


17 avril 2020

Communiqué de presse - Personnes vulnérables et salariés en arrêt pour garde d’enfant : un nouveau dispositif simple et protecteur


16 avril 2020

Santé sexuelle et COVID-19 : les prises en charge des patients sont assurées partout en Normandie
Partout en Normandie, les professionnels de santé et les associations restent à l’écoute des patients pour assurer les interventions médicales et les dépistages liés à la santé sexuelle.


15 avril 2020

Communiqué de presse - Le Gouvernement annonce une prime exceptionnelle pour tous les professionnels hospitaliers


8 avril 2020

"Jamais de telles épreuves ne se surmontent en solitaire. C’est au contraire en solidaires, en disant « nous » plutôt qu’en pensant « je » que nous relèverons cet immense défi." Emmanuel MACRON, président de la République, 12 mars 2020

Pour faire face, collectivement, à la crise sanitaire du COVID-19, le président de la République a appelé les Français à « inventer de nouvelles solidarités ». Chaque soir, à 20h, en applaudissant à leurs fenêtres, les Françaises et les Français témoignent leur reconnaissance aux soignants qui s’engagent sans compter face à l’épidémie. Pour que chacun puisse prendre sa part de cette mobilisation générale des solidarités, le Gouvernement lance la Réserve civique-Covid 19 jeveuxaider.gouv.fr. Afin de permettre à tous ceux qui le peuvent et qui le souhaitent de s’engager et de donner de leur temps, pour que les plus démunis et les plus vulnérables ne soient pas les premières victimes de cette crise.

Inscriptions sur le site jeveuxaider.gouv.fr

Une urgence : limiter l’impact social de la crise sanitaire

Avec la crise sanitaire et le confinement, les associations, qui reposent en temps normal sur une ressource bénévole bien souvent âgée, peinent à poursuivre leur activité. Toutes souffrent d’une pénurie de forces vives, car un tiers – voire la moitié – de leurs bénévoles sont âgés de plus de 70 ans, donc confinés. Plusieurs points de distribution pour les plus démunis ont déjà dû fermer leurs portes ces derniers jours faute de bénévoles.

Le confinement fait, par ailleurs, peser un risque sur les personnes fragiles isolées (âgés, en situation de handicap, malades chroniques,...). Si nos forces sont concentrées sur le front de la lutte sanitaire, notre réponse sociale ne peut être reléguée au second plan.

La mobilisation générale des solidarités face au Covid-19

C’est pour garantir la continuité des activités vitales pour les plus précaires que cette plateforme a été construite, en lien avec les plus grands réseaux associatifs et les plateformes associatives déjà existantes. Elle permet aux structures (associations, CCAS, MDPH, collectivités, opérateurs publics, etc.) de faire état de leurs besoins de renforts autour de 4 missions vitales :

1. aide alimentaire et d’urgence ;

2. garde exceptionnelle d’enfants de soignants ou d’une structure de l’Aide Sociale à l’Enfance ;

3. lien (téléphonique, visio, mail, etc.) avec les personnes fragiles isolées : personnes âgées, malades ou en situation de handicap ;

4. solidarité de proximité : courses de produits essentiels pour les voisins (fragiles, isolés, handicapés).

La centralisation de ces missions essentielles sur le site jeveuxaider.gouv.fr garantit leur visibilité, et donc le fait qu’aucun territoire ne soit oublié. Le caractère exceptionnel de la crise sanitaire que traverse notre pays appelle un engagement exceptionnel de chacun d’entre nous. Depuis toujours au coeur des liens indéfectibles entre les citoyens, entre les générations, entre les territoires, les associations et les structures qui assurent leur soutien aux plus démunis priorisent aujourd’hui leurs actions pour que les impacts directs et indirects de la lutte contre le Coronavirus ne laissent personne dans le besoin.

« Cet espace d’engagement est ouvert à tous. Que l’on soit bénévole dans l’âme, habitué depuis toujours des missions associatives. Ou que l’on ait à coeur, pour la première fois, de donner un peu de temps et d’énergie. Parce que cette guerre sanitaire est sans précédent, parce qu’elle nous concerne toutes et tous et parce que nous voulons la gagner. Ensemble. Vive la République solidaire et Vive la France qui s’engage ». Gabriel ATTAL, secrétaire d'État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse

Les 4 missions précitées seront réalisées dans le respect absolu des règles de sécurité sanitaire, définies en lien avec le ministère de la Santé. Ainsi, les associations organiseront leurs actions de façon à garantir scrupuleusement les distances de sécurité (au moins 1 mètre entre chaque personne, bénévoles comme bénéficiaires) et feront respecter les règles de sécurité sanitaire (gestes barrières, lavage de mains très réguliers, etc). En outre, il est formellement interdit aux personnes de plus de 70 ans ainsi qu’aux personnes atteintes d’une maladie chronique de s’engager dans une mission dès lors que celle-ci nécessite une rupture du confinement. Néanmoins, elles peuvent s’engager pour les missions réalisées à distance (lien avec les personnes isolées par téléphone, par exemple).

Chacun peut s’engager pour que personne ne soit oublié.


7 avril 2020

Coronavirus : l’ARS Normandie renforce les mesures de soutien aux EHPAD


7 avril 2020

COVID-19 : Des cellules de soutien psychologique régionales et nationales pour les professionnels de santé et le grand public

Dans le contexte d’épidémie de Covid-19, les professionnels de santé et le grand public peuvent être confrontés à des difficultés psychologiques. Des dispositifs de soutien régionaux et nationaux sont mis en place pour aider les personnes qui en ressentent le besoin à surmonter leurs difficultés. En région, ces dispositifs avec lignes dédiées sont mis en place grâce à la mobilisation des établissements de santé mentale, du  réseau de l'urgence médico-psychologique (CUMP nationales et normande), de l’URPS et  des Conseils de l’ordre des médecins normands.

Professionnels de santé

Les professionnels de santé qui font face à des difficultés psychologiques liées à leur exercice professionnel peuvent prendre appui sur des dispositifs qui leur sont dédiés.

Au niveau régional

- Des lignes téléphoniques départementales, dont les numéros ont été mis à disposition des professionnels via les ordres et les unions régionales des professionnels de santé (URPS) pour les professionnels de santé libéraux ou les établissements de santé et médico-sociaux pour les salariés, sont mises en place ;

- L’association « mots » Normandie dispose également d’une ligne téléphonique ouverte à tous les soignants, 24h/24 au 0608 282 589

Des professionnels qualifiés sont à l’écoute et apportent leur aide.

Au niveau national

- L’association SPS (Soins aux professionnels en santé), reconnue d’intérêt général, met disposition son dispositif d’aide et d’accompagnement.
La plateforme est accessible 24h/24 et 7j/7, via le numéro vert 0 805 23 23 36 ou l’application mobile Asso SPS téléchargeable sur smartphone.
Plus d’informations :  https://www.reseau-hopital-ght.fr/actualites/specialites-medicales/psychiatrie-pedopsychiatrie/covid-19-tous-mobilises-pour-un-soutien-psychologique-aux-soignants.html

 
Grand public

L’épidémie de coronavirus peut conduire les personnes à ressentir de l’angoisse, de la tristesse, du stress, de l’épuisement, de l’isolement, à faire face à un deuil…

Pour avoir des conseils contactez le numéro national 0 800 130 000, ouvert 24h/24 et 7 jours/7.