La Région de gendarmerie de Haute-Normandie, le groupement de gendarmerie départementale de Seine-Maritime

Présentation

 

Depuis le 1er août 2014, dans le cadre du programme ministériel de modernisation et de simplification, le regroupement des fonctions de commandant de région de gendarmerie et de commandant de groupement de gendarmerie départementale implanté au chef-lieu est officiel. Cette « fusion » a pour objectif principal de simplifier, de rationaliser et rendre plus lisible les échelons de commandement de la gendarmerie au niveau régional.

Au niveau régional, les effectifs sont de 1943 personnels, dont 46 civils, auxquels s'ajoutent un peu plus de 500 réservistes opérationnels. L'état-major régional, au service de l'ensemble des unités de la région, est composé de 139 personnels.

Les autres personnels sont déployés dans les 174 unités territoriales ou spécialisées des groupements de l'Eure (GGD27) et de la Seine-Maritime (GGD76) et de la section de recherches de Rouen. Ces unités assurent les missions de sécurité publique, de sécurité routière, de police judiciaire et de police administrative dans leur zone de compétence qui couvre 94 % du territoire régional, où résident un peu plus de la moitié des habitants de la région.

Avec un effectif de 891 personnels tous corps confondus, le groupement de gendarmerie départementale de Seine-Maritime (GGD76) s'étend sur l'ensemble du territoire du département, à l'exception des zones relevant de la compétence de la Police nationale. Sa mission consiste à coordonner les missions des unités dans le département en fonction des directives données par les différentes autorités d'emploi.

Le GGD76 est divisé en 6 compagnies (Rouen, Dieppe, Fécamp, Le Havre, Neufchâtel-en-Bray, Yvetot), elles-mêmes divisées en brigades territoriales.

Ces dernières peuvent fonctionner de manière autonome ou être organisées en communautés de brigades, qui regroupent une brigade chef-lieu de communauté et une ou plusieurs brigades de proximité. Il existe 18 communautés de brigades et 5 brigades autonomes dans le GGD76.

Chaque compagnie dispose également d'unités à vocations particulières :

  • les brigades de recherches (BR) se consacrent exclusivement à la police judiciaire et assistent les brigades territoriales pour les investigations complexes.
  • les pelotons de surveillance et d'intervention (PSIG) sont chargés de renforcer les brigades, à tous moments, sur leur demande, et assurent des missions de surveillance générale
 

Le GGD76 compte également :

  • 1 escadron départemental de sécurité routière (EDSR), unité chargée de la lutte contre l'insécurité routière, qui est constitué de quatre pelotons motorisés et de deux brigades motorisées
  • 1 brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ), unité chargée de la prévention de la délinquance auprès des jeunes ;
  • Deux pelotons spécialisés de protection de la gendarmerie (PSPG) au centre nucléaire de production d'électricité de Penly à Penly et Paluel.