Covid-19 : Stratégie de déconfinement : Économie - Éducation - Réglementation - Masques - Tests - Culture et loisirs

 
 
Covid-19 : Stratégie de déconfinement : Économie - Éducation - Réglementation - Santé - Loisirs

Déconfinement : Déclaration de déplacement

La déclaration est exigée lorsque le déplacement conduit à la fois à sortir :

  • d’un périmètre défini par un cercle d’un rayon de 100 km autour du lieu de résidence (la distance de 100 km est donc calculée «à vol d’oiseau»),
  • du département.

Il n'est pas nécessaire de se munir de la déclaration :

  • pour les déplacements de plus de 100 km effectués au sein de son département de résidence.
  • pour les déplacements en dehors du département de résidence, dans la limite de 100km.

La déclaration de déplacement en dehors de son département et à plus de 100km de sa résidence est téléchargeable ci-dessous :
Déclaration de déplacement  

Déclaration de déplacement en version numérique

Les conducteurs de transport de marchandises ou de passagers doivent remplir un justificatif de déplacement professionnel spécifique.

Pour se déplacer depuis l'étranger vers la France, de la France métropolitaine vers l'Outremer, une attestation de déplacement est maintenant nécessaire.


Retrouvez les points de situation sanitaire en Normandie sur le site de l'ARS

Dossier de presse : Le déconfinement en Normandie

SITE DU GOUVERNEMENT

                                                 INFORMATIONS PAR THÉMATIQUE

 
Informations Économie Éducation  
 
Masques et Tests Culture et Loisirs Documents  

  


ATTENTION : Contrôle technique - délai de tolérance fixé au 23 juin 2020


                                           Stratégie locale de déconfinement

Le confinement national a été mis en place le 17 mars dernier afin de lutter efficacement contre l’épidémie de COVID-19. L’épidémie connaît un reflux, le déconfinement peut donc être amorcé sur l’intégralité du territoire.

Connaître toutes les modalités du déconfinement 

Le déconfinement est un équilibre entre la sécurité sanitaire et la reprise de la vie quotidienne ainsi trois facteurs sont étudiés quotidiennement pour en définir les modalités :

  • le taux de nouveaux cas dans la population sur une période de 7 jours
  • les capacités hospitalières en réanimation
  • le système local de tests et de détection des cas contacts

En fonction de ces critères les départements sont classés vert (circulation limitée du virus) ou rouge (circulation élevée du virus) déterminant ainsi le niveau de déconfinement.

                                        Le département de la Seine-Maritime est classé vert.

Scolarité :

91 % des écoles du département sont ouvertes depuis le 11 mai
100% des collèges publics sont ouverts depuis le 18 mai
L’ouverture des lycées sera décidée à la fin du mois de mai

Continuité de l’activité professionnelle :

Activité partielle : près de 20 000 entreprises ont fait appel au dispositif en Seine-Maritime depuis le 17 mars 2020.

Commerce :

  • Les commerces, excepté les bars et restaurants, ont l’autorisation d’ouvrir depuis le 11 mai. Les restaurants peuvent proposer de la vente à emporter ou en livraison.
  • Les marchés sont ouverts dans le respect des règles sanitaires et des mesures barrières.
  • Les centres commerciaux sont ouverts.

Transports en commun :

  • Le port du masque est obligatoire pour les adultes et les enfants de plus de 11 ans dans les transports en commun et dans les gares.
  • 50 % minimum de l’offre de transports en commun sont assurés.

Vie quotidienne :

  • Les attestations dérogatoires ne sont plus nécessaires à part pour les déplacements de plus de 100 km ou hors du département :

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

  • Les parcs, jardins et forêts sont ouverts
  • L’accès aux plages, lacs et plans d’eau est interdit. Plusieurs maires ont demandé l’ouverture dérogatoire de plages. Liste des plages
  • Les médiathèques et bibliothèques sont ouvertes
  • Restent fermés : cinémas, lieux de sport, piscines, lieux patrimoniaux, salles de spectacles (concerts, théatre, danse, opéra, cabaret, discothèques, etc.), salles des fêtes, salles polyvalentes, musées et monuments. Pour les musées de petite taille, les monuments et les parcs zoologiques, le principe est la fermeture. Les maires peuvent dans certains cas demander une ouverture dérogatoire en préfecture.
  • La pratique des sports collectifs et de contact est prohibée, même en plein aiur. Seule est autorisée la pratique sportive individuelle en extérieur.
  • Les cimetières sont ouverts.
  • Les lieux de culte sont ouverts mais aucune cérémonie accueillant des fidèles ne pourra s’y tenir. Seules les funérailles sont autorisées (limitation à 20 personnes).
  • Les rassemblements de plus de 10 personnes, pour tous les autres cas de figure, sont strictement interdits.

  

Téléchargez le dossier de presse "Déconfinement : Les informations essentielles "

Téléchargez l'infographie "Déconfinement : Organisation de la vie quotidienne "


Loi du 11 mai 2020 prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions

Décret n° 2020-548 du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

Déclaration de M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre , en introduction ainsi qu’en conclusion de la conférence de presse
relative à la stratégie de déconfinement progressif- Le Premier Ministre, M. Édouard Philippe - le 28 avril 2020 à l'Assemblée nationale - Protéger - Tester - Isoler



Communication du 03 avril 2020

Loi d'urgence du 23 mars 2020 consolidée au 29 avril pour faire face à l'épidémie de Covid-19

Arrêté du 23 mars 2020 consolidé au 29 avril prescrivant les mesures d’organisation et de fonctionnement du système de santé pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire

Décret du 23 mars 2020 consolidé au 29 avril prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le cadre de l'état d’urgence sanitaire


 

 

Téléchargez l'affiche au format A4


J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU-Centre 15.