Actualités

Action dans le cadre du dispositif de prévention de la radicalisation

 
 
Action dans le cadre du dispositif de prévention de la radicalisation

Dans le cadre d’un renforcement du dispositif de prévention de la radicalisation, un appel à projets commun État-Département-CAF a été lancé en 2017 afin de favoriser la cohérence des actions mises en œuvre sur le territoire départemental

Fabienne Buccio, Préfète de la Région Normandie, Préfète de la Seine-Maritime, Denis Rolland, Recteur de la région académique Normandie et Pascal Martin, Président du Département de la Seine-Maritime, ont assisté vendredi 16 février 2018, au collège HENRI MATISSE, à Grand Couronne, à une action de sensibilisation des élèves des classes de 3è aux risques engendrés par les conduites radicales.

Dans le cadre d’un renforcement du dispositif de prévention de la radicalisation, un appel à projets commun État-Département-CAF a été lancé en 2017 afin de favoriser la cohérence des actions mises en oeuvre sur le territoire départemental autour de quatre axes :
• Axe 1 : Actions d’accompagnement individualisé des jeunes en voie de radicalisation et de leurs familles (prévention secondaire).
• Axe 2 : Actions collectives de soutien à la parentalité en lien avec la radicalisation.
• Axe 3 : Actions collectives de prévention de la radicalisation auprès des jeunes publics (prévention primaire).
• Axe 4 : Actions de formation à destination des acteurs locaux.

Initialement, au titre de l’axe trois, 25 animations de l’action « Sous emprise, le Cyber-endoctrinement » ont été cofinancées. Cependant, le Département a décidé d’ouvrir et de financer ce dispositif pour tous les collégiens de 3è afin de permettre à l’ensemble des collèges du département de bénéficier de cette action. La mise en place de cette action de sensibilisation à la prévention des dérives radicales à destination de tous les élèves des 580 classes de 3è des collèges de Seine-Maritime (publics et privés) représente un budget de 160 000 euros sur deux ans.

Ces actions ont commencé à la rentrée des congés scolaires d’automne. Le 9 février, conformément au plan de déploiement arrêté avec les Autorités Académiques, 25 collèges ont bénéficié de cette intervention, soit 115 classes de troisième (environ 3600 collégiens sensibilisés). Le déploiement de ces actions se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2018.
Le pilotage de cette action est réalisé en concertation avec les services de l’Éducation Nationale et de la Préfecture.